EssaisL'atelier mécaniqueMatériel

Test de la clé dynamométrique Topeak D Torq DX

La clé dynamométrique figure parmi les outils devenus incontournables pour assurer le bon réglage de nos machines. Mais l’aspect incontournable le rend tout autant couteux.
C’était sans compter sur la marque Topeak qui propose la lé dynamométrique Topeak D Torq DX à un rapport qualité/prix serré !

Présentation générale 

Depuis très longtemps déjà, je souhaitais pouvoir travailler avec une clé dynamométrique digitale, précise et simple d’utilisation. Si les offres sont nombreuses, les prix restent trop souvent prohibitifs.
Topeak, comme à son habitude, propose deux clés dynamométriques digitales au sein de son catalogue à des tarifs qui restent contenus.

J’ai opté pour la version DX, la plus complète des deux mais aussi celle qui est vendue la plus chère.
C’est également celle qui s’éloigne le plus de mon utilisation avec un de couple de serrage qui va 4 à 80 N-m.
C’est donc bien au delà des couples de serrage sur lesquels je travaille généralement.
En effet, pour des couples de serrages moins élevés (de 2 à 5 N-m), j’ai déjà à ma disposition une série de clés déjà très pratiques.

Contenu de la boite 

Le contenu proposé par Topeak est à la fois fournit et de qualité. Pour travailler sur votre vélo, il ne manquera rien ou presque. Au-delà des douilles et embouts habituels, Topeak a pensé à y ajouter des adaptateurs de 3/8” et ½ » qui nous aideront pour nos opérations sur les cassettes et les boitiers de pédalier. 
Au total ce sont 22 embouts, douilles et adaptateurs en chrome vanadium qui viennent s’ajouter à la clé.
Les adaptateurs en 3/8 et 1/2 sont vraiment les bienvenus pour pouvoir utiliser la majorité des douilles. 

Adaptateurs : 3/8” et ½ » 

Douilles : 8 / 9 / 10 / 11 / 12 / 13 / 14 / 15 mm 

Embouts : 3 / 4 / 5 / 6 / 8 / 10 mm Allen, T25 / T30 / T40 Torx®, #2 Phillips 

La housse de transport est elle aussi de qualité et va jusqu’à proposer une plaque aimantée au dos des emplacements réservés aux douilles pour éviter de les perdre. C’est un détail bien apprécié e la part de Topeak. 

2 piles AAA sont fournies dans l’emballage. Cependant dans mon cas elles étaient visiblement défectueuses ou trop anciennes.
J‘ai dû commencer par les remplacer avant de pouvoir faire fonctionner ma clé. 

Pour attester du bon fonctionnement de la clé, Topeak fournit dans la boite un certificat de calibrage. Il est accompagné d’un mode d’emploi assez succinct.  

La clé Topeak D Torq DX, pour quels usages ? 

L’arrivée des vélos en carbone nous oblige à travailler avec précision le serrage de pièces et périphériques. C’est pourquoi il est devenu presqu’obligatoire de s’équiper d’une clé dynamométrique. 
Avec un couple de serrage minimum de 4 Nm, je ne destine pas cet outil aux opérations courantes mais plutôt aux travaux sur les pédaliers, moyeux et autres pièces mécaniques de grande taille ou à des utilisations pour l’automobile. 
Pour les travaux sur des plus petites pièces, j’ai déjà plusieurs autres clés à ma disposition. 

La Topeak D Torq DX entre les mains

L’utilisation de la clé est un véritable jeu d’enfant. On allume, on règle le couple de serrage souhaité et il ne reste plus qu’à serrer. Quoi de plus simple ? 
Oublier les réglages parfois hasardeux avec les clés plus classiques ; avec le digital quelques pressions sur la touche plus ou moins et vous obtenez le serrage souhaité.

Lorsque vous atteignez le couple de serrage cible, un signal sonore retentit pour vous inviter à arrêter de serrer. 

Dans son ensemble, la clé se manipule avec facilité. La tête en 3/8” s’adapte à toutes les situations. Les cliquets, à denture moyenne permettent un travail précis. 
La tolérance annoncée est de 4%. Même si c’est supérieur à des produits plus hauts de gamme, la précision reste tout à fait suffisante pour nos pièces de vélo.  

Les embouts et douilles s’installent sans difficulté sur la tête. Le bouton jaune permet de libérer l’embout installé et, comme il se doit, la tête est réversible. 

La clé en elle-même pèse 430 grammes et avec ses 33 centimètres de long, elle ne sera pas facile à manipuler dans des zones étroites.
J’ai trouvé la poignée un peu cheap par rapport à la qualité affichée sur les autres éléments de cet ensemble. J’aurais apprécié un plastique de meilleure qualité. 
Vis à vis du poids de la clé et avec ces 30 centimètres de long, on sent bien les 400 grammes au bout de la main ! 

Ecran et touches

Au niveau du panneau de réglage, l’écran LCD monochrome permet une lecture aisée du couple de serrage souhaité tant que l’on ne se trouve pas sous un éclairage sur ou sous exposé.
La lecture du couple est aisée par contre, il sera plus difficile de lire l’unité choisie. Cette information, trop petite, manque de lisibilité selon moi.

L’une des forces de cette clé réside dans sa capacité à vous permettre de passer d’une unité de mesure à l’autre à l’aide d’une simple pression sur un bouton de bascule. La conversion vers la nouvelle unité de mesure est immédiate. Vous pourrez alors utiliser selon vos besoins du Nm, du kg/cm, des pouces/lbs ou des ft/lbs. 

Ce qui est aussi très pratique c’est le fait de pouvoir basculer d’une unité de mesure à l’autre. Même si le N-m reste la plus couramment utilisée, il n’est pas exclu de se retrouver face à une unité de mesure différente. 
Dans ce cas, switcher d’une unité à l’autre s’effectue sans effort ! 

Les touches de réglage et d’allumage sont un peu petites mais restent confortables. Elles sont au nombre de 4 :

  • bascule entre les unités de serrage
  • mise à zéro et mise en veille
  • 2 touches pour augmenter ou diminuer la valeur de couple souhaitée

Je serai assez critique sur l’allumage et l’extinction de la clé. Il faut appuyer sur la touche C pour l’allumer et laisser le mode veille entrer en action pour éteindre l’appareil.

En soit c’est simple mais un peu déroutant au tout début. 

Topeak recommande de procéder au recalibrage de sa clé une fois par an.

Le track mode 

Il est souvent question de surcouple lors des opérations de serrage. Afin de prévenir un serrage au-delà du couple cible, Topeak propose le track mode qui consiste à définir un couple de serrage cible et un second pour le surcouple. Deux signaux sonores vous indiquent alors l’un et l’autre pour vous éviter tout mauvais serrage. 
Cette fonction vous permettra de travailler avec un serrage contrôlé.

Quelques couples de serrage vélo

PièceCouple de serrage
Potence Ahead set10 Nm sur le pivot, 5 Nm sur le cintre
Leviers de freinsDe 6 à 8 Nm
Dérailleur arrière sur patteDe 8 à 10 Nm
Manette de dérailleur5 Nm
CassetteDe 30 à 50 Nm
Ecrous de roue20 Nm
Charriot de selle15 Nm
Dérailleur avant sur tubeDe 5 à 7 Nm
Boitier de pédalierde 35 à 50 Nm
Vis porte bidonde 2,5 à 4 Nm
Rappel de quelques couples de serrage pour votre vélo

Et chez les concurrents ?

A peu près tous les constructeurs de matériel mécanique proposent une ou plusieurs clé dynamométriques digitales dans leur catalogue. Pourtant, dans l’univers du cyclisme ils sont peu nombreux. Chez Park Tool, seuls les modèles TW-5-2 et TW-5-6 (mécaniques) existent et aucune version digitale n’est encore proposée. Chez Vartools, les DV-12100 et DV-12200 seront quasiment les seules à venir directement concurrencées Topeak.

Mes recommandations

Ci-dessous, quelques recommandations pour bien utiliser votre clé :

  • La clé dynamométrique ne sert qu’au serrage, pas au desserrage de pièces mécaniques, pensez-y !
  • Pensez à retirer et ranger les piles après utilisation,
  • Pensez à recalibrer au moins une fois par an votre clé,
  • Les embouts, douilles et adaptateurs sont conçus en chrome vanadium, évitez de les stocker votre clé dans un endroit humide pour éviter l’oxydation.

Conclusion

La clé dynamométrique D Torq DX de Topeak est un bel outil qui mérite de figurer dans les plus beaux ateliers cycles et j’ai longtemps patienté longtemps avant de pouvoir l’acquérir.

Cependant, il faut bien l’avouer, cette clé ne servira qu’occasionnellement, les gros travaux auxquels elle se destine ne sont que peu nombreux sur mes vélos.
Malgré cela, il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’un outil de grande qualité et la richesse du coffret qui l’accompagne ne fait que confirmer cette impression.
Hormis quelques petits défauts (listés plus bas) la clé dynamométrique D Torq DX accomplit à la perfection les opérations de serrage auxquelles elle est destinée.

Au delà, si vous hésitez, optez d’abord pour la version mécanique et en fonction de vos besoins prenez votre temps avant de vous la procurer.


Sachez également qu’il existe la petite sœur de la DX qui est proposée aux alentours de 150 avec un couple de serrage allant de 1 à 20 Nm.
Ce peut être une bonne alternative pour démarrer !

Ce que j’ai aimé

  • Facilité d’utilisation
  • La précision
  • La qualité de l’ensemble
  • Les embouts, adaptateurs et douilles fournis
  • La qualité de la housse de rangement

Ce que j’ai moins aimé

  • L’absence d’un prolongateur pour serrer des pièces inaccessibles
  • La lecture de l’unité de serrage en cours parfois difficile dans des situations moins éclairées
  • La poignée dans un plastique un peu cheap
  • L’absence de bouton d’arrêt
  • Le prix

Le résumé du test

Facilité d'utilisation - 100%
Précision - 90%
Qualité de l'ensemble / Niveau de finition - 90%
Ergonomie - 80%
Prix - 40%
Encombrement - 70%
Durée de vie des piles - 80%

79%

Un produit réussi !

Une clé dynamométrique digitale haut de gamme, efficace et précise. Encore une fois, Topeak nous régale avec ce bel outil !

Disponible chez Alltricks
User Rating: Be the first one !
Via
Topeak.com

Erwann

Passionné du web mais tout autant passionné par l'univers du vtt, je livre et partage sur ce blog mes découvertes et inspirations. Blog pluridisciplinaire, j'aborde aussi bien d'autres sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page