Mes trâces GPS

Sortie gravel de reprise

Petité virée gravel sur les bords de Marne

Petite sortie bords de Marne avec le Grail.

Après près de trois semaines sans presque rouler, il était temps de ressortir le Grail pour une petite session dans les environs de la Marne.

Hors saison

Dehors, le ciel est gris et bas. Il a plu quasiment toute la nuit. Au retour de vacances je pensais plutôt prendre le Spectral pour compléter ma dernière sortie du côté de Marly.

Pour un mois d’aout en Ile-de-France, la météo n’est pas vraiment réjouissante. Vent, pluie… J’opte donc pour une boucle “Bords de Marne”.

Pour limiter l’effet boue, je prévois de monter mes gardes-boue.

Léger mais prudent

Après à peine deux semaines sans rouler, c’est à plat que je retrouve le Grail. Je pense que l’étanchéité des valves en est la cause. Je regonfle donc les deux pneus avant de monter les gardes boue.

Je décolle enfin alors que le soleil commence à peine à réchauffer l’atmosphère.

J’ai décidé de rouler léger. Pas de Camelbak mais juste un bidon d’eau avec néanmoins le nécessaire de réparation sous la selle. Je pars pour un peu plus d’une heure donc inutile de s’encombrer avec un sac à dos surdimensionné pour cette sortie. Par précaution j’enfile ma veste pour parer aux coups de vent.

Première boucle dans le parc des 33 Ha. Ça file bon train mais le terrain est humide et glissant sur certaines portions. Avec son faux plat et sa petite monotrace, cette première boucle me permet de m’échauffer tranquillement.

Je n’ai pas envie de rentrer tout crade, j’opte donc pour le circuit le plus propre possible. Parc de la Haut Ile, puis bords de Marne jusqu’au lac de Vaires.

Tout roule pour le mieux jusqu’au moment où je sens que la roue arrière chasse. Le pneu est de nouveau à plat ou il s’agit d’une crevaison. Sans réfléchir, je m’arrête et passe à l’action. Sous une pluie fine, je répare en installant une chambre à l’aide d’une cartouche de CO2. Une cycliste me proposera gentiment son aide. Je vais décliner sa proposition puisque j’ai tout le nécessaire sous la selle.

Je repars, sans plus me soucier de l’incident mais en étant encore plus vigilant.

Lac de Vaires, base nautique de Torcy. Rouler dans la boue nécessite un peu plus d’énergie. Je ne m’épargne rien surtout autour de la base nautique de Torcy.

La pluie se fait plus présente, pour autant j’enchaine mes boucles habituelles. Bois de la fosse aux loups, parc de Noisiel…

Je rentre trempé sous une averse avec le vent dans la face mais content de remonter sur le Grail.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer