Mes trâces GPS

VTT dans l’Hérault – Saint-Nazaire-de-Ladarez

Deux belles boucles au dessus de Saint-Nazaire-de-Ladarez

Deux belles boucles au dessus de Saint-Nazaire-de-Ladarez

Sur Utagawa, j’ai repéré énormément de trace GPX. Il est vrai que la région est propice à la pratique du VTT.

Cette première trace débute non loin de mon lieu de résidence pour ce séjour.

Initialement, il est prévu de faire trois boucles autour de Saint-Nazaire-de-Ladarez. Je choisis de démarrer doucement et prudemment. Je ne connais pas le terrain et la topographie de la région.

Dans la description de la rando, il est fait mention de superbes descentes !

Saint-Nazaire-de-Ladarez

Nichée aux creux d’une vallée, Saint-Nazaire-de-Ladarez est une commune tranquille quand je me gars sur le parking situé pres du terrain de sports.

Je prépare la rando rapidement, le soleil se faisant déjà omniprésent.

Puis j’entame la traversée du village qui s’éveille tout juste. Au café du coin j’aperçois deux cyclistes dépassés plus tôt sur la route qui conduit au village. L’ambiance semble bonne et je démarre très vite avec mon ascension.

Le dénivelé n’est pas aussi important que je l’imaginais. Néanmoins, je vais grimper pendant un long moment. Je n’ai en effet pas respecté l’itinéraire. A un carrefour, j’ai choisi de ne pas prendre tout de suite vers une descente plus rapide.

Je vais donc continuer à grimper pendant encore un long moment. Arrivé un peu en altitude, la nature se fait silencieuse avec pour seul compagnon le vent dans les chênes. Le temps se couvre un peu et parvenu au plus haut de la grimpette il se met à pleuvoir doucement.

J’en profite pour tenter une pause à l’abri de la forêt. Peine perdue ! La pluie filtre tout te même au travers du feuillage.

Tout au long de lascencion, jai observé de nombreuses traces qui coupaient le sentier pour emprunter des descentes typées enduro. Visiblement la pratique nemballe pas tout le monde puisque de nombreuses inscriptions interdisent laccès aux VTT.

Superbe descente

Parvenu au point ou sur le GPX on passe sur du dénivelé négatif, j’ai tout d’abord une légère inquiétude. La descente débute sur un sentier forestier qui ne comporte aucun intérêt ou presque.

Et puis, à la faveur d’une bifurcation, je rejoins une monotrace qui devient très rapidement cassante. Un peu pris de cours, je ralentis un peu la vitesse pour éviter la prise de risques inutile. Je découvre la région pour la première fois et je n’ai pas suffisamment d’entrainement pour m’engager plus fort.

Et puis après une épingle très technique, j’enchaine avec une descente qui va m’en mettre plein la vue. Ça va vite, c’est étroit et cassant. Le spectral absorbe le terrain défoncé et la caillasse. Le spot est génial, coincé entre deux vieilles terrasses parfois en mauvais état.

Les freins chauffent et pour ne pas se mettre en surchauffe à l’arrière, j’abuse du frein avant. La fourche et l’amortisseur encaissent et je sens bien que le réglage de l’ensemble est loin d’être optimal. Les dernières sorties VTT parisiennes y sont pour quelque chose avec encore trop de pression à l’avant comme à l’arrière.

Peu à peu, le sentier s’éclaircit pour déboucher au dessus de Saint-Nazaire-de-Ladarez et rapidement rejoindre le parking du village.

Au final, cette première sortie m’a galvanisé. La montée pentue du début a laissée la place à une descente tout aussi technique qu’éprouvante.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer