MTB

Upgrades de mon Rockrider XC 500

Début du chantier d'upgrade sur mon XC 500

D’un Rockrider à l’autre

Je vous liste ci-dessous les éléments que je prévois de modifier sur mon Rockrider XC 500. L’objectif n’est pas de disposer du XC le plus léger mais plutôt de monter une machine plus performante que celle proposée d’origine par Decathlon.

Dans certains cas, le gain de poids est négatif avec des l’apport de pièces plus lourdes que celles d’origine. Cela se justifie par le fait que le rapport efficacité/poids penche d’avantage en faveur de l’efficacité.

Par exemple, opter pour des freins Shimano XT, c’est capitaliser sur du long terme. J’ai souvent utilisé des freins SRAM en première monte et au terme de quelques mois d’usage il n’en restait rien ou pas grand chose. Les Shimano offrent une durabilité plus importante avec un entretien bien plus aisé que les modèles SRAM. Il n’y aura peut-être pas d’économie en terme de prix ou de poids, mais sur le long terme, l’investissement sera bien plus intéressant.

Malgré tout l’économie sur le poids du VTT au final devrait être d’environ 1,6 kgs. Cela ramènerait le XC 500 aux alentours des 11 kgs (peut-être au dessous). Bien sûr il y aurait moyen de faire mieux ou plus léger. Mais le budget que je souhaite consacrer à ce montage est contraint par l’achat d’une paires de roues en 29″.

Une belle occasion

Pour rappel, le VTT a été acheté d’occasion avec 800 kms au compteur. Son état était plus que satisfaisant avec des pièces qui ne présentent que peu d’usure hormis les freins.
L’économie réalisée sur le prix du neuf est d’environ 550 €.

Budget

Le budget qui sera consacré aux modifications sur mon Rockrider XC 500 sera assez conséquent. C’est surtout sur les roues qui se concentrera mon effort financier. Roues, pneus, disques…
Il faut aussi avoir en mémoire que l’achat de base a été réalisé d’occasion et que cette économie me permet d’acheter les premiers éléments sans douleur. Je ne m’interdis pas non plus de regarder sur le marché de l’occasion qui réserve souvent de bonnes surprises.

Si l’on compare le budget final à une machine équipée à l’identique dans le commerce, je pense que l’on reste facilement au dessous de la barre des 4 000 euros généralement demandés pour ce genre de matériel.

Liste des modifications/upgrades effectués sur le Rockrider XC 500

Le tableau ci-dessous reprend les modifications effectuées et/ou prévues sur mon Rockrider.
Les poids indiqués ont été relevés avec une balance et sont communiqués à titre informatif.

Montage d’originePoidsÉvolutionPoidsGain
Roues AvDuroc Sun Ringlé975 gRoue DT SWISS XR361 / DT350
Pneu AvHutchinson TORO1 kgMaxxis Ikon 2.30775 g225 g
Roues ArrDuroc Sun Ringlé1.142 gRoue DT SWISS XR361 / DT350
Pneu ArrHutchinson TORO1 kgMaxxis Ikon 2.20675 g325 g
CassetteCassette SRAM PG1230620 gCassette SRAM GX450 g170 g
Chambre à air/TubelessDecathlon 400 gPréventif + valves tubeless140 g260 g
Selle ROCKRIDER XC/AM265 gEgron SM COMP370 g+ 105 g
Tige de selleRockrider300 gRace Face Turbine260 g40 g
PotenceDecathlon 80 mm178 gRitchey Trail 60 mm126 g52 g
CintreDecathlon 720 mm275 gRitchey carbone 740210 g65 g
GripsDecathlon144 gLIZARD SKINS DSP24 g120 g
Capot potenceDecathlon14 gKedge Gravity24 g+ 10 g
DisquesSRAM CenterlineShimano flottants286 g
Paire de freinsSRAM Level T790 gShimano XT 4 pistons592 g198 g
PédalesPédales plates Decathlon350 gTime MX6364 g+ 14 g
Chaine275 gPC X01 Eagle 12 Vitesses258 g17 g
Blocage fourcheCombobloc DecathlonOneLoc Rockshox

1ère étape, le passage en tubeless

J’ai opéré un passage en tubeless après ma première grosse sortie test. J’avais comme qui dirait un excédent de bagages…. Voyez plutôt !

Roue avant complète (hors axe) : 2,180 kg
Roue arrière complète (hors axe) : 3,165 kg
Soit un total pour le train roulant de 5,345 kg sans les axes.

C’est sur le train roulant que se concentrent les principales critiques vis à vis de ce Rockrider. TROP LOURD ! En y regardant d’un peu plus près les Toro d’Hutchinson affichent un bon kilo chacun. Montés avec la chambre à air d’origine on monte à 1,2 kgs….

Pour cette modification, je garde dans un 1er temps les roues Duroc Sun Ringlé avec le fond de jante posé d’origine. Pour les pneumatiques, ce sont des Maxxis Ikon en 2.20 à l’arrière et 2.30 à l’avant. Pour les valves, j’utilise depuis peu les modèles Peaty en 42 mm qui m’apportent un très grande satisfaction montés sur mon Grail. Pour le préventif c’est du grand classique avec le liquide préventif Stan’s NoTube.

L’économie réalisée est assez importante.
On est déjà proche des 950 g.

Poste de pilotage

Après le train roulant, je me suis attaqué au poste de pilotage qui ne me convenait pas. Cintre, potence, grips et capot de potence.
Le gain en terme de confort est notable avec un cintre plus large, de nouveaux grips mais aussi une potence qui passe de 80 mm à 60 mm.
Pour ce qui est du gain de poids, on est proche des 210 g économisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page