Musique

Elemiah.

 Yamina Benguigui Yamina Benguigui, que l’on connaît pour la réalisation de « Mémoires d’immigrés », « Inch’Allah dimanche » et pour « Le plafond de verre », a crée récemment la société de production Elemiah.
Dans cette aventure elle s’est alliée au financier Marc Ladreit de Lacharrière. Yamina n’est pas seulement réalisatrice, elle fût par exemple la présidente du FIPA de 2003 à 2006 et a reçu en 2003 le prix de la paix à Florence.
On la retrouve aussi aux côtés de Rachid Bouchareb dans la société de production « Bandits ».
Si l’intégration et la discrimination restent ses premières préoccupations elle va, de nouveau, s’y attaquer sous un angle différent dans sa prochaine réalisation.
En effet, Elemiah a acquis les droits d’adaptation du livre de Maryse Condé, « Moi Tituba, sorcière », pour l’adapter sous la forme d’une saga en trois épisodes pour France Télévisions.
L’actualité de Yamina c’est aussi « Aïcha » pour France 2, et un projet de long métrage avec StudioCanal.
Si on a vu Yamina présidée la FIPA, certains la voient déjà au CSA.
Ce serait sans doute un excellent atout pour une affirmative action audiovisuelle !

Un podcat de Yamina est disponible chez Loiclemeur.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page