Musique

Le rap est pas mort Vol 1

keny arkanaCette rentrée 2006 s’annonçait morose dans les rayons musicaux hexagonaux.
Fort heureusement, venue de Marseille une jeune femme allait briser les sacro saint monopoles de l’industrie du rap.
Keny Arkana, c’est son nom, déboule dans ton walkman avec un premier brûlot intitulé « Esquisse ».
Les texte de Keny sont brutes, vindicatifs et issus de ses expériences.
L’accent marseillais fait vibrer la corde sensible et on sent resurgir les grands noms de cette scène (IAM, Psy4 de la rime, Fonky Family…). On aurait trop vite fait de comparer Keny à Diams. En effet, les textes de la première font parfois sourire tandis que chez la seconde aucun repit… Seules les mélodies varient. Sur chaque morceaux, révolution, colère, haine du système… Keny ne semble plus vouloir s’arrêter.
Je déconseille cet album aux puristes de la scène Hip Hop, par contre, il est certain que les messages véhiculés par Keny seront entendus par la jeune génération.
Enfin, Keny c’est une certaine indépendance avec un premier album sorti sous son propre label « La Caillita ». Une claque aux quelques géants du genre.
On connaissait Diams désormais il faudra aussi compter sur Keny Arkana.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page