SantéTechnique

Eviter le point de côté à VTT

Un point de côté est généralement sans conséquence. Toutefois, la douleur qui l’accompagne peut vous obliger à réduire votre cadence de pédalage, ou pire, à vous poser au bord du single.
On vous guide pour apprendre à éviter ce désagrément et à vous en débarrasser.

Vous n’avez sans doute pas échappé au moins une fois au cours de votre carrière de sportif à cette douleur à la fois soudaine et bénigne qui vous ralentit dans votre progression.
Le fameux point de côté conserve une part de secret mais ce que l’on peut en dire, c’est qu’il apparaît lors de l’effort au niveau supérieur de l’abdomen. Placé à droite c’est le foie qui est en cause en se gorgeant de sang.
Quant la douleur se situe à gauche, c’est cette fois la rate qui est victime d’un trop important afflux sanguin.
Le diaphragme lui aussi est incriminé. Ce muscle situé entre le thorax et l’abdomen se contracte à l’inspiration et se relâche à l’expiration. Son fonctionnement est identique à celui d’un autre muscle et il peut aussi être victime de crampe.

Quand le poing de côté s’installe…

Quand le poing de côté s’installe, commencer par ralentir votre cadence de pédalage.
Si la douleur reste présente, la meilleure solution consiste à appliquer fermement un poing sur la zone où est ciblée la douleur.
En même temps, inclinez vous tout en vous efforçant de contrôler votre respiration jusqu’à la rendre profonde et régulière.
Petit à petit, la douleur devrait s’estomper pour finalement disparaître.

Prévenir le poing de côté

Voyons à présent comment éviter et prévenir l’apparition du poing de coté.

Attention à l’alimentation
Avant toute chose, pour éviter la gène du point de côté, pensez à vous échauffer. Si vous manquez de préparation, un effort trop important peut également déclencher un point de côté.
Idéalement, respecter un délai de 3 heures entre le repas et le départ de votre rando. Si vous ne respectez pas cette recommandation vous exposez votre système cardio-respiratoire en entraînant des ballonnements ou reflux gastriques ce qui nous conduit à l’apparition d’un point de côté.
Au pire, si vous ne pouvez espacer votre petit déjeuner suffisamment du départ, évitez les aliments trop lourds (céréales complètes, pois, choux, nourriture grasse ou trop sucrée…).
Au cours de l’effort, pensez à respirer le plus régulièrement possible et profondément. Ne buvez trop et d’une seule traite, buvez plutôt à petites gorgées le plus fréquemment possible.

Pensez à l’échauffement
Ne partez pas trop vite. Malgré la pression de la compétition, un départ mesurer peut vous faire gagner de précieuses secondes. Un départ trop rapide peut vous amener à des difficultés respiratoires ou des points de côté difficiles à éliminer. Comme dans d’autres sports, faîtes quelques tours de roues de quelques minutes.
Nous vous recommandons de vous échauffer au minimum 20 minutes avant une rando sportive.

Travailler sa respiration
C’est un point clé. Ce travail vous permettra de renforcer votre diaphragme. On ne saurait trop vous conseiller un exercice de 10 minutes à reproduire 3 fois par semaine.
Cet exercice devrait s’appliquer à la respiration ventrale et la respiration costale.

En règle générale, le poing de côté est une pathologie gênante mais non dangereuse qui disparaît à la fin de l’effort.
Si à la fin de votre rando la douleur persiste, consultez votre médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page