Mes trâces GPSMTB

Rando du 11 décembre 2012 – Forêt de Marly le Roi

Une fois n’est pas coutume, j’ai eu l’occasion de sortir le Yeti un mardi.
Malgré le froid et ma récente crève, j’ai saisi l’opportunité d’un mardi ensoleillé pour me faire plaisir.

[dcs_img width= »300″ height= »333″ thumb= »true » framed= »black »
author= »auteur : Erwann » desc= »Maxxis Medusa en mode festival »
lightbox= »true » title= »Maxxis Medusa en mode festival »
pos= »left » mright= »15″] http://http://www.larouederwann.fr/wp-content/uploads/2012/12/medusa-festival.jpg
[/dcs_img]

La sortie n’était pas prévue du coup il m’a fallu récupérer l’ensemble du paquetage étalé dans toute la maison. Le vélo ici, les vêtements là, les chaussures un peu plus loin.
Enfin, au terme d’une bonne demie heure de recherche me voilà prêt. Au lycée agricole je défais mon chargement et m’apprête en quelques minutes.

Je ne veux rien rater et avec un soleil qui se cdouche tôt les choses doivent aller au plus vite.
Quand enfin je m’élance il est déjà heures. Très vite l’ennemi naturel du rider hivernal à marly fait son apparition. La boue est omniprésente.
Ici liquide un peu plus loin lourde, elle m’amuse au début mais dans le premier raidillon elle m’oblige à mettre pied à terre.
C’est contre elle que je m’applique à lutter chaque hiver. Dans la première petite descente je teste l’adhérence de mes medusa et je devrai me limiter à 25-30 kmh sous peine de ripper.

C’est la première fois que je pilote le Yeti dans ces conditions sur Marly. Le poilu y va généreusement. Joueur dans les ornières et les raidillons, il est aussi très agréable lorsque ça descend.

Cette rando VTT sera aussi l’occasion de tester une boucle à laquelle j’ai pensé il y a quelques jours.
Elle permet de faire « Les taille d’herblay » en sens inverse et de se faire la petite descente du côté de l’allée Frédéric Passy.
Dans cette descente le yeti m’a agréablement surpris avec engagement et une adhérence qui ferait presque pâlir le Nomad.

La suite du parcours est une joyeuse alternance entre boue, flotte et tapis de feuilles mortes. Même dans les passages techniques les plus casse gueule le yeti a assuré grâce à son agilité.
Après ma chute d’il y a quelque semaines, un vélo que je n’ai pas utilisé depuis quelques mois et un terrain glissant je suis resté sur la réserve.

Conclusion

Une fois encore, une belle rando sur le Yeti.
J’ai affiné mes réglages et les sensations sont encore meilleures notamment au niveau de la fourche et du RP23. Le binôme est d’une redoutable efficacité.
Hormis un sanglier, un chat et un homme des bois, je n’ai croisé personne en ce mardi après midi.
C’était un peu comme si la forêt de Marly m’appartenait 🙂

Mission Mobiwash

Dondodyl, penses-tu que le mobiwash viendrait à bout de cette gadoue ???
[dcs_img width= »600″ height= »270″ thumb= »true » framed= »black »
author= »auteur : Erwann » desc= »Yeti ASR5 Marly – Donodyl, ton Mobiwash serait bien utile »
lightbox= »true » title= »Maxxis Medusa en mode festival »] http://www.erwann.fr/wp-content/uploads/2012/12/mobiwash-1.jpg
[/dcs_img]

Télécharger le GPX

Erwann

Passionné du web mais tout autant passionné par l'univers du vtt, je livre et partage sur ce blog mes découvertes et inspirations. Blog pluridisciplinaire, j'aborde aussi bien d'autres sujets.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page